COMPRENDRE L’ESSENTIEL/MANIF DU 16 OCTOBRE,POURQUOI?

L'ENTRÉE EN CAMPAGNE POUR FAIRE GAGNER LA FAMILLE EN 2017 C'EST LE 16 OCTOBRE À PARIS 

16 octobre 2016 : grande manifestation à Paris

TOUS dans la rue pour la Famille : Pourquoi?

COMPRENDRE L’ESSENTIEL

 

L’essentiel en PDF ici.(cliquez!)
  
1. Le mariage « pour tous » ?
2. La lutte contre les discriminations ne justifie pas le « mariage pour tous »
3. Le mariage n’est pas la consécration d’un amour
4. La reconnaissance implicite du droit à l’enfant
5. Un bouleversement de l’adoption
6. Les mots ont-ils un sens ?
7. Une consécration de l’idéologie du gender ?
8. Que prouvent les études ?
9. Du bon usage de la démocratie ?
10. Est-ce le sens de l’histoire ?

Explications … en vidéos !



L'entrée en campagne pour faire gagner la famille en 2017 c'est le 16 octobre à Paris 
Nous constatons une recrudescence des offensives tous azimuts contre la famille et l'éducation, notamment :

- PMA sans père promise aux associations LGBT au début de l'été,
- Scandale des mères porteuses ! La France a jusqu'au 21 octobre pour faire appel auprès de la CEDH de sa condamnation pour non reconnaissance de la GPA. Assez de paroles, place aux actes.
- Restriction de la liberté éducative des parents (limitation de la liberté de choix des écoles par les parents, limitation de la liberté pédagogique des écoles hors contrat et de l'enseignement à la maison),
- Mise en oeuvre de la réforme du collège (politisation de l'école),
Suppression du statut d'ayant-droit d'assuré social,
- Fin de l'impôt familial avec le prélèvement à source, premier pas vers l'individualisation de l'impôt, 
- Suppression des APL (allocation logement) pour 650 000 familles, par la prise en compte des revenus du patrimoine non imposable (livret A, LEP...) estimés arbitrairement à 3 % de rendement 

Rétrospective des mesures contre la famille et l'éducation déjà adoptées
2013

*1er janvier : plafond du quotient familial abaissé de 2 336 € à 2 000 € 
*25 janvier : circulaire Taubira relative à la délivrance des certificats de nationalité française (validation des effets de la GPA)
*16 avril : volonté affichée d'en finir avec la filiation biologique pour en venir à une filiation volontaire
*17 mai : mariage et adoption pour les couples de même sexe
*rentrée des classes : ABCD de l'égalité

2014
*1er janvier : plafond du quotient familial abaissé à 1 500 € et imposition de la majoration de pension des retraités ayant élevé 3 enfants ou plus
*26 juin : arrêt de la CEDH obligeant la transcription de la filiation biologique avec le père à l'état-civil français à partir de l'acte de naissance de l'enfant né de GPA à l'étranger
*rentrée des classes : plan d'action pour l'égalité entre filles et garçons
*27 juin : bouleversement de l'autorité parentale et adoption du mandat d'éducation quotidienne en première lecture à l'Assemblée Nationale
*8 août : suppression de la demi-part de quotient familial dont bénéficiaient les veufs et veuves ayant élevé des enfants
*23 septembre : avis de la Cour de cassation favorable à la PMA "sans père"

2015
*1er janvier : réduction du droit au congé parental d'éducation et décalage du versement de la prime de naissance 
*30 avril : amendement ouvrant l'adoption aux concubins - l'amendement a été retiré à la suite des protestations de LMPT
*1er juillet : fin de l'universalité des allocations familiales
*3 juillet : arrêt de la Cour de cassation validant les effets d'une GPA faite à l'étranger

2016
*29 février : rapport rendu public par le Ministre de la culture proposant une interdiction des films aux mineurs beaucoup moins rigide
*1er mars : restriction de la révocabilité de l'adoption simple adoptée définitivement à l'Assemblée nationale
*4 mars : par décret, le Ministère de la famille devient le Ministère des familles
*16 mars : augmentation des tarifs de cantine pour les familles nombreuses
*30 juin : promesse du Président de la République d'abroger la circulaire rappelant l'interdit pour les gynécologues d'encourager la réalisation de PMA "sans père" à l'étranger
*6 juillet : restriction de la liberté d'enseignement avec le passage d'un régime déclaratif à un régime d'autorisation préalable pour l'ouverture des écoles hors contrat adoptée en nouvelle lecture à l'Assemblée nationale
*6 juillet : introduction du concept de l'identité de genre dans le code pénal adoptée en nouvelle lecture à l'Assemblée nationale
*12 juillet : changement de sexe à l'état civil sans constat médical adopté en première lecture à l'Assemblée nationale
*12 juillet : célébration systématique du PACS en mairie adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale
*12 juillet : contractualisation du divorce par consentement mutuel adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale
*19 juillet : suppression du statut d'ayant-droit avec déconnexion de l'époux
*3 août : officialisation de la mise en place du prélèvement à la source pour le 1er janvier 2018 afin de préparer l'individualisation de l'impôt
*septembre : retour de la Proposition Parlementaire de Loi Autorité Parentale et Intérêt de l'Enfant (APIE) au Sénat, instaurant en face des parents biologiques, des parents "sociaux", lesquels changeront au gré des relations entre adultes

STOP ! Ça suffit !

rejoignez la manif du 16 octobre …

Arrêtons de subir… faisons l'avenir!


  

L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait !
Georges Bernanos