GENDER propositions d'actions (nouvelle action oct 2014)

>>>   URGENT - URGENT - URGENT   <<<

                     Moi, Père, Mère,  j'agis !

Parents, face à l'arrivée en force du Gender dans les écoles, savez-vous ce que le Gouvernement veut imposer à votre enfant ?
Que pouvons-nous faire?
Notre action Vigi-Gender se met en place !
Le lancement des « Comités de parents - Vigilance - Gender » dans tous les établissements de France est en cours.
Merci à tous de votre mobilisation !

Ces comités de vigilance s'inscrivent dans un plan Vigi-Gender visant à réinvestir l'école, veiller à ce que l'on apprend à nos enfants et soutenir nos enseignants.

Dans ce cadre, nous vous proposons plusieurs actions :

·        devenez parent délégué de la classe de votre enfant !
Cet engagement vous permettra d'acquérir une fonction reconnue au sein des établissements et d'être source d'information pour les comités de vigilance.

·        communiquez avec votre comité départemental vigilance Gender du 24             
      comite24@vigi-gender.fr


  • proposez-vous pour la distribution des tracts à la sortie des écoles (publiques et privées)

·        et continuez à vous informer !   http://theoriedugenre.fr/
un blog à votre disposition pour une information plus détaillée

LA THÉORIE DIFFUSÉE EN CLASSE PRIMAIRE GRACE A UN FILM MILITANT

OPPOSONS-NOUS A LA DIFFUSION DU FILM "TOMBOY" EN CLASSE

Dans le cadre du programme optionnel "Ecole et cinéma", les témoignages qui nous remontent montrent que le film Tomboy est de plus en plus souvent choisi par les établissements scolaires qui optent pour ce programme (parmi une liste de 80 films...). Il est montré à partir du CE1 jusqu'en 3ème.

Ce film raconte l'histoire d'une fille de 10 ans qui, à l'occasion d'un déménagement, décide de se faire passer pour un garçon.

Le dossier d'analyse du film fait par le CNC pour l'Education Nationale dit: "Le sens même du film est là : le regard que nous portons sur cet(te) enfant détermine ce que nous voulons qu’elle (il) soit." (http://www.cinemapublic.org/IMG/pdf/Tomboy_de_Celine_Sciamma.pdf)

Lors de la Berlinale 2011, ce film a remporté le Prix du jury aux Teddy Awards, prix récompensant les films traitant de sujets LGBT.

La réalisatrice a confié à TV5 monde : « Je voulais pouvoir faire un film qui milite à un endroit où ça allait fonctionner, où je n’allais pas m’adresser à des gens déjà convaincus, parce qu’il y a une promesse de cinéma derrière. J’ai le souci de ces équilibres : il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques » 

Il faut inviter les parents à s'opposer au film Tomboy.

SUCCES: Des parents d'un collège de Caen qui se sont levés contre la diffusion de ce film ont finalement eu gain de cause: le Directeur les a reçus, avec le Président de l'association de parents d'élèves, et, après une analyse plus poussée, a supprimé cette programmation.

Film Tomboy
Lisez et faites suivre, un de mes petits- fils a vu ce film dans son école sans que ses parents aient été prévenus…
Comme vous le savez sans doute, "Tomboy" est un film faisant la promotion de l'homophilie et qui a été projeté à plus de 45 000 élèves du Primaire le trimestre dernier. Pour lutter contre une telle intrusion dans la vie affective des enfants, une pétition a été lancée (http://citizengo.org/fr/1021-non-diffusion-du-film-tomboy-dans-les-ecoles-dans-le-cadre-du-programme-ecole-et-cinema-mis?sid=MzUyMTc0MDcwODY5Mjkw). Ses débuts furent modestes, mais, depuis quinze jours, les choses s'accélèrent avec plus de 1 000 signatures par jour. Du coup, les tenants du gender s'affolent et publient, dans les médias, tribune sur tribune. La polémique est donc en train de prendre, et le but est de la porter au sommet de l'Etat. Ce petit mail est donc destiné à vous inviter à signer la pétition (si ce n'est déjà fait)
et
à la faire suivre.

 O. Gosset, Président des "Enseignants pour l'enfance".

Non à l'exposition "des elles, des ils" à Cap Sciences Bordeaux

Du 5 avril au 31 août, , Cap Sciences organise à Bordeaux une exposition intitulée "Des Elles, des Ils". A destination des enfants de 3 à 6 ans, elle veut faire la promotion de "l'égalité filles-garçons", mais s'appuie en réalité très clairement sur l'idéologie du genre. Nous ne devons pas la laisser passer sans réagir !
Découvrez cette vidéo de présentation de l''expositiondécryptée par Vigi-gender33

Les organisateurs veulent y faire venir les enfants des écoles maternelles du département. Ainsi les familles n'auront pas le choix. Soyez vigilants ! D'autant que le document d'invitation envoyé aux enseignants est sans équivoque (cf notamment les phrases que nous y avons surligné en jaune).

Vigigender 33 exprime sa plus vive inquiétude devant cette initiative inutile, dangereuse et subversive qui cherche à prendre la place des familles, et risque de semer le trouble chez nos enfants dans l'acquisition de leur identité sexuée.

De telles initiatives doivent être dénoncées et stoppées.
Que l'on laisse enfin nos enfants grandir tranquilles !  

MAI 2014

Participez à la consultation nationale sur l'ABCD de l'égalité

Pour défendre les enfants, faites entendre votre voix à M. Hamon et M. Valls sur l'ABCD de l'égalité et ses dérives !



Ne lâchons rien pour nos enfants !

Le programme dit "ABCD de l'égalité", tête de pont du genre (ou gender) à l'école est en cours d'expérimentation dans 600 écoles et sera appliqué à la rentrée dans TOUTES les académies. 

Vous voulez savoir ce qu'est vraiment cet ABCD de l'égalité dont LMPT et Vigi-gender parlent depuis plusieurs mois ?
pour en savoir davantage :

le site national de Vigi-gender : http://www.vigi-gender.fr/abcd-de-legalite

et celui des parents d'élèves de Dordogne : http://parents-deleves-24.over-blog.com/

Vous êtes convaincus que tous les Français, et particulièrement les parents, ont le droit d'être tenus au courant de l'existence de ce projet pédagogique
 destiné à TOUS les élèves de la grande section au CM2 ?
Nous avons besoin de vous pour défendre les enfants et forcer le gouvernement à annuler cette expérimentation. 

Soucieuse de défendre la liberté éducative des parents et d'empêcher l'idéologie du gender de se répandre, LMPT lance une grande consultation en partenariat avec Vigi-Gender.
Cette consultation a pour but d'informer les Français de la réalité de la situation et de leur demander leur avis. 

Trois actions simples à faire :

1 . Répondre en ligne à la consultation : 

2 . Inviter notre entourage (famille, amis) à répondre en ligne en faisant tourner ce mail 

3. Aller demander à vos voisins, vos collègues ce qu'ils pensent du sujet sous format papier (pièce jointe à faire remplir et à transmettre à l'adresse indiquée) ou électronique (en utilisant directement votre tablette, iphone, smartphone)
Le principe de la consultation est nouveau parce que nous prenons le risque de la démocratie, celle où l'avis des Français est entendu même s'il n'est pas identique au  nôtre.
Vous pouvez dès à présent imprimer ce tract
, et le faire remplir au plus de monde possible !

L'ABCD de l'égalité est dangereux parce que son application est militante, anti-démocratique et opaque.

Nos enfants ne sont pas des cobayes.
Le gouvernement n'a pas demandé leur avis aux parents, nous le faisons.

Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

NOUS COMPTONS SUR VOUS, car vous le savez, ensemble,
ON NE LÂCHE RIEN et surtout pas les enfants!
A vos stylos, sur internet et dans la rue.

AUTRE INITIATIVE
ENSEIGNANTS POUR L'ENFANCE
ALLO GENDER Opération Nationale : Faisons stopper les ABCD de l'Egalité dans les écoles !

 Extension de l'opération Allo Gender à toutes les académies! Soutenez l'initiative des Enseignants Pour l'Enfance enseignants-pour-enfance.org/spip.php?artic


L'opération "Allo Gender" prend une dimension nationale, et s'étend à toute la France

L'opération "Stop au Gender" a été lancée le 21 mai 2014 à Lyon :250 personnes (un collectif d’associations lyonnaises et régionales, spécialisées dans l’éducation de l’Enfant et regroupant des enseignants, médecins, éducateurs, juristes, parents d’élèves) ont manifesté devant le Rectorat de Lyon.


L’opération "allo gender" a pris le relais (http://www.youtube.com/watch?v=snUpr4pF9Sw) et bat son plein à Lyon. Parents et enseignants appellent chaque jour le Rectorat pour poser une question simple : l’ABCD de l’égalité est-il expérimenté ou non dans l’école de leur enfant ? Plusieurs adhérents et sympathisants ont suggéré de donner à cette opération une dimension nationale. Voilà qui est fait, avec la liste qui suit, qui donne le numéro de tous les rectorats. Appelons tous les jours sans relâche, faisons d’ "allo gender" une opération nationale  !



Le 3 juin, Benoît HAMON ministre de de l'Éducation nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, rencontrera les Inspecteurs d'académies pour faire le point, et donner suite ou non à l'ABCD de l'Égalité :

Il nous faut donc mettre, la pression sur tous les rectorats de France.
Parents, grands-parents, enseignants... appelez chaque jour votre Rectorat pour poser une question simple :" l’ABCD de l’égalité est-il expérimenté ou non dans l’école de notre enfant ?"

Ainsi est lancée l’opération  'ALLO GENDER' pour tous les départements !

OCTOBRE 2014

I) Nous vous proposons aujourd'hui d'être particulièrement attentifs à ce qui se passe dans les écoles de vos enfants.  Pour cela vous pouvez réaliser deux actions concrètes très rapidement.

I-1- Parents du public: Envoyer le mail joint avant fin octobre au directeur d'établissement, aux représentants de parents d'élèves et au maire pour demander que le plan égalité filles-garçons ne soit pas mis au vote du premier conseil d'école (ou d'administration pour le secondaire) prévu début novembre, car à cette date, soit le détail du plan égalité filles-garçons ne sera pas encore connu, soit il n'aura pas pu être analysé faute de temps. 

I-2- Tous les parents: Envoyer un courrier ou mail au directeur d'école pour demander à être informés des intervenants extérieurs à l'école dans les domaines de la santé et de la citoyenneté (donc égalité hommes-femmes, lutte contre les discriminations et le sexisme, sexualité...). Car beaucoup d'écoles n'informent pas les parents sur ces intervenants.
Vous trouverez ici une synthèse du droit à l'information des parents et les modèles de courrier. (pour le primaire, pour le secondaire et pour demander plus d'informations)

Le but c'est que beaucoup de parents écrivent. Il faut que les directeurs prennent conscience qu'il y a des parents vigilants, de manière bienveillante mais ferme!
Si vous n'êtes pas directement concernés car vous n'avez pas (ou plus) d'enfants en âge scolaire, informez tous les parents de votre entourage et incitez les à écrire.